• Demain, dès l'aube...

          En revenant de la côte après Porspoder, une petite merveille rencontrée sur mon chemin, un lieu tranquille et propice à la nostalgie...













    Demain, dès l'aube...

    Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
    Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
    J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
    Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

    Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
    Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
    Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
    Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

    Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
    Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
    Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
    Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

    Victor

    « Le vent souffle et l'écume vole... A Tregana cet après midiCarte postale du phare de l'ile... »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Avril 2008 à 12:00
    tu as raison un endroit tranquille ou il doit faire bon y passer pour reflechir loin de la cohue de la villebisous
    2
    Jeudi 3 Avril 2008 à 12:00
    ce n'est pas Victor mais bon merci pour cette posée d'Arthur si je ne me trompe pas ... et puis très jolie photo un superbe endroit bisous
    3
    Jeudi 3 Avril 2008 à 12:00
    elle est adorable cette petite chapelle dans la campagne - en connais-tu le nom ? bizz Anne
    4
    Jeudi 3 Avril 2008 à 12:00
    coucou Anne,j'ai toujours beaucoup aimé ce poème de victor hugo (que j'ai appris par coeur à l'école)merci pour tes conseils pour les oiseauxbises de béa
    5
    Jeudi 3 Avril 2008 à 12:00
    Coucou,As-tu pris une photo de ton envoi pour l'échange ?Bonne journée !=^..^=
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :