• A tous ceux qui aiment...

    Je dédie ce poême :

    il n'y avait pas d'arche.
    Mais non !
    Il n'y avait pas de bateau
    de cent, de trois cents
    ou de mille coudées,
    de cent, de trois cents
    ou de mille enjambées
    d'aucune mesure matérielle.
    Il y avait le coeur
    de Noé.
    Un point c'est tout.
    Comme il y a le coeur de tout homme,
    un point c'est tout.
                             
                               jean Giono

    On a tous en nous le choix d'agir par amour, et de protéger les plus faibles...
    « Balade dans la campagne...Le clocher de Plouescat au bord de l'eau... »

  • Commentaires

    1
    Fab ;-)
    Mardi 26 Juin 2007 à 12:00
    joli poème... et très belle photo!!! elle est de toi? toute simple, c'est le cadrage qui fait tout... j'adore!
    2
    Mercredi 27 Juin 2007 à 12:00
    joli poeme et qui montre biien ton grand coeur qui veut proteger les plus faibles bisous de bagnolet
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :